Catégorie d'archives : actualités déficit foncier

L’investissement Pinel optimisé au déficit foncier

 Il s’agit d’un investissement dont la nature des travaux permet la mise en place de ces deux régimes fiscaux. Le prix d’acquisition du lot et une partie des travaux sont éligibles à la réduction Pinel, l’autre partie des travaux est éligible au régime des déficits fonciers. L’investissement Pinel optimisé au déficit foncier : les avantages Grâce

En savoir plus

Comment créer un déficit foncier 

Comment créer un déficit foncier : rappel du dispositif Le Déficit foncier s’adresse plus particulièrement aux contribuables fortement imposés. Le dispositif permet de réduire ses impôts grâce à l’acquisition d’un bien ancien nécessitant des travaux de réparation, d’entretien ou d’amélioration. Le déficit foncier peut être couplé avec d’autres dispositifs comme Malraux, Monument Historique et Pinel Ancien.

En savoir plus

Comment est imputé le déficit foncier

En ce qui concerne la partie du déficit qui provient des dépenses déductibles autres que les intérêts d’emprunt, le déficit foncier est reporté directement sur vos salaires. Comment est imputé le déficit foncier : les intérêts d’emprunt Les intérêts d’emprunt ou charges financières comprennent les intérêts des crédits bancaires, l’ensemble des frais bancaires et les

En savoir plus

Investir dans une SCPI Fiscale : SCPI déficit foncier

Les SCPI fiscales permettent de bénéficier d’avantages fiscaux, c’est le cas de la SCPI déficit foncier avec laquelle, vous pouvez ajuster le montant de l’économie d’impôts que vous pouvez réaliser. Les SCPI de déficit foncier permettent d’imputer le montant des travaux de rénovation. Le montant des réparations est déductible du revenu global à hauteur de

En savoir plus

Déficit foncier : les travaux déductibles

Lorsque vous louez votre logement non meublé, les loyers perçus sont soumis à imposition. Toutefois, les charges payées lors de l’année d’imposition peuvent être déduites. Si vos revenus locatifs n’excèdent pas 15 000 €, vous bénéficiez de l’abattement forfaitaire de 30%. Au-delà, vous êtes soumis au régime réel et vous pouvez ainsi déduire toutes vos

En savoir plus